Le fabuleux pays de St-Félicien

Ardèche : Parc naturel régional des Monts d’Ardèche

Bon, vous le savez, je ne suis pas originaire de l’Ardèche mais j’ai totalement succombé à ce décor vrai et sans chichi. Aujourd’hui, j’ai voulu vous présenter un incontournable de « ma région » : le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche. Le lieu est une ode à la nature préservée et sauvage. Il faut marcher mais cela en vaut vraiment la peine ! Venez, je vous accompagne.

Émerveillez-vous dans un lieu à part

Oui, oui, j’ai bien dit « émerveiller » ! Tout d’abord sachez que ce parc a reçu le label Geopark mondial de l’Unesco. Une grande fierté pour nous. Cet espace a tout ce qu’il faut pour vous séduire. Les fous de géologie apprécieront la présence de témoignages variés attestant de 550 millions d’histoire. Les amateurs de beau ne pourront que succomber aux différents décors qui se succèdent au fil de vos promenades.

Bien, voyons un peu plus en détails les spécificités du site avant d’y poser le pied. Le PNR des Monts d’Ardèche s’étend entre l’Auvergne et la région Rhône-Alpes, sur plus de 200 000 hectares entre une altitude de 170 et 1700 mètres. Le parc a vu le jour en 2001, sous l’impulsion des producteurs de châtaignes. Attention, je vais vous montrer ma science : on les appelle les castanéiculteurs. Le but de ce parc était de mettre en lumière ce territoire sauvage encore préservé. Sur ces terres, on trouve des paysages volcaniques impressionnants, des témoignages architecturaux fascinants, des éperons rocheux vertigineux. Le site est un savant mélange de nature et de présence humaine qui vous transporte ailleurs sans partir loin.

Vous venez visiter le parc avec moi ?

Le PNR des Monts d’Ardèche se visite à pied ou à vélo depuis entre autres Saint-Félicien. Je vous laisse choisir votre mode de transport préféré. On va commencer par le plus célèbre des monts : le Mont Gerbier de Jon. Instant culture : il s’agit de la source de la Loire. Ne manquez pas non plus le Mont Mézenc, le sommet le plus haut du parc avec ses 1753 m. Le massif du Mézenc se situe dans les sucs volcaniques homonymes. Les sucs sont des sommets volcaniques. Ici, le monde vous semblera différent. Vous serez seul dans ce décor féerique et pourrez oublier tous les soucis du quotidien. Les vallons en terrasses sont rois. Les vallées rocailleuses alternent avec des espaces verdoyants, les petits villages, les vestiges pierreux…, je me répète mais tout cela est tout simplement envoûtant ! C’est un lieu isolé qui met en avant des paysages sublimes. Pour ma part, j’adore rejoindre le petit village de Mézilhac d’où la vue est extraordinaire. Par temps clair, on peut voir les Alpes !

Autre zone située au nord-est du parc et donc assez facilement accessible de St-Félicien, les Boutières. Ici, vous pourrez découvrir des pentes abruptes alternant avec des terrasses créées par les cultivateurs locaux dans les flancs des montagnes. La pittoresque vallée de l’Eyrieux est ici. N’hésitez pas à marcher pour découvrir de charmants villages totalement isolés comme Saint-Pierreville ou Ajoux. Vous voyagerez alors dans un décor particulier mais aussi dans le temps. C’est unique !

Vous en voulez plus ?

Même si je suis un fan incontestable de St-Félicien et de la région ardéchoise, – vous l’aurez compris à travers mon blog ! -, quelques fois, il faut s’éloigner un peu… Pour compléter votre visite du PNR, vous pourrez donc explorer des territoires plus éloignés au sud.

Vous pourrez ainsi parcourir les terres de la Haute Cévennes, où la rivière Ardèche prend naissance. Ici, le paysage est occupé par des pentes importantes d’où se jettent de sublimes cascades – dont la célèbre Ray-Pic. Vous pourrez aussi vous relaxer dans les bains thermaux de Vals-les-Bains. Pas moins de 10 sites volcaniques vous y attendent dans un cadre reposant.

Encore plus loin, les Cévennes méridionales se situent au sud du département. Les montagnes y sont arides et particulièrement abruptes. Ici, c’est le territoire du grandiose avec des panoramas uniques depuis des villages perchés comme Thines ou Beaucmont. Un vrai contraste pour qui vient de la ville comme moi.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.